Que la paix soit sur lui

Titre : Zaynoul Abidine, Sayedou Sajedine, Sajjad,..

Nom de père : Imam Hussain (as)

Nom de la mère : Shahrbânou

Date et lieu de naissance : 5 Sha'bane de l'an 38 de l’Hégire à Médine

Date et lieu de décès : 25 Mohar’ram en l'an 95 de l'Hégire à Médine.

 L'Imam-As'Sadjdjad (Ali fils de  Hussayn nommé Zayn Al-Abidin et As-sadjad) était le fils du troisième Imam (as) et de la princesse Shahrbânou, la fille du Roi d'Iran Yazdgerd III. Il est né le 5 Sha'bane de l'an 38 de l’Hégire. Lorsque l'Imam Al-Hussain (as) épousa la princesse Shahrbânou, l'Imâm Ali (as) ibn abu Taleb lui dit :


 "Ô, Aba Abdallah ! Elle, Shahrbanou, mettra au monde pour toi, le meilleur homme qui soit ".

 Il devint le 4ème Imam (as) de la descendance du Prophète après le meurtre de l' Imam Al-Hussain (as). Il était le seul survivant des fils du troisième Imam (as) car ses trois frères, Ali Akbar, Dja'ffar et Ali Asghar (ou Abdallah) qui était un nourrisson se martyrisèrent à Karbala.

 Seul rescapé de la tuerie de Karbala parmi les hommes de la famille de Al Hussein (P), il bénéficia d’une éducation faite de rigueur, de sagesse et d’une connaissance très approfondie du Saint Coran et des Hadiths du Prophète de l’Islam (P) tant auprès de son père que de la sœur de ce dernier, Zeynab.

 L'Imam (as) accompagna son père dans ce voyage qui se termina à Karbala  mais à cause d'une maladie grave et de son inaptitude à porter les armes, il fut empêché de participer à la guerre sainte. Il fut envoyé avec les femmes à Damas. Après une période d'emprisonnement, il fut renvoyé avec tous les captifs à Médine.

     Après le dernier retour à Médine, le quatrième Imam (as) se retira de la vie publique et il pria seulement. Il choisit la manière de la prière pour guider les hommes et écrit "Sahifah Sadjadjadiyah ". Il fut en relation seulement avec les élites des Chi’ites: Abou Hamzeh Themâli, Abou Khâlid Kâbouli et leurs semblables. Ils répandaient les sciences religieuses qu'ils apprenaient de l’Imam (as) parmi les chi’ites. De cette manière, le Shiisme s'étendit considérablement pendant l' Imâmat du cinquième Imam (as). Parmi les oeuvres du quatrième Imam (as), le livre nommé : « Sahifah Sadjdjadiyah » qui consiste en cinquante -sept prières se rapportant aux plus sublimes sciences divines.

Les qualités de l’Imam

Parmi les contemporains du quatrième Imam, figurait un poète arabe renommé al-Farazdaq. Celui-ci décrivit l’Imam comme celui qui avait la meilleure mine et la meilleure odeur de son temps.

Les traces de la prosternation figuraient sur son front, c’est pour cela qu’on le surnomma As-Sajjãd (le prosterné).Il était très connu pour ses invocations. L’un de ses disciples nommé Tawous Al-Yamãni a dit de lui: J’ai vu un homme qui priait à la Sainte Mosquée et pleurait. J’ai avancé vers lui et je me suis aperçu qu’il était l’Imam Zayn el-Abidine, je lui ai dit:

Ô, Zayn el-Abidine, tu pleures alors que tu es le petit-fils du prophète (Que la Bénédiction d'Allah soit sur lui et sur sa Sainte Famille)?

L’Imam répondit: "Je suis son petit-fils, mais qui va m’assurer devant le supplice de Dieu? Ce jour là, les liens de parenté ne seront pas pris en compte".

Bien que la famille du Prophète soit préservé de tout pêché mais ils ont toujours démontrés l’importance de la peur devant le jugement de Dieu, le plus grand exemple est celui du Prophète et de l’Imam Al-Ali .Dans la prière Komeyl (les supplications de Komeyl) que l’Imam Ali appris à son disciple. L’Imam Zayn el-Abidine effectua 20 fois le grand pèlerinage (Hadj) à pied.

La morale de l’Imam Zayn al-Abidine

 Une anecdote pour tenter d’illustrer ne serait – ce qu’un pan de sa sagesse : Un jour une personne insulta l’Imam. Ce dernier l’écouta silencieusement. Quelques temps après l’Imam se rendit chez elle. Il récita ce verset coranique :

 « …pour ceux qui maîtrisent leur colère ; pour ceux qui pardonnent aux gens : Allah aime ceux qui font le bien. » (Al Imran, 3 : 134)

 Puis s ‘adressant à cette personne il lui dit : « O frère ! tu nous as offensé et dit ce que tu penses. Si ce que tu as dit est vrai, qu’Allah me pardonne, et si ce que tu as dit n’était pas vrai, qu’Allah te pardonne. ».

 Il doit son surnom de « Perle des adorateurs » (Zein El Abédine) à sa très grande piété et ses nombreuses prières, invocations et autres marques de dévotion surérogatoires. Il était d’ailleurs connu également comme Zoul thafâna c’est-à-dire quelqu’un dont la peau des genoux s’est endurcie à force de travail, en fait à force de se prosterner. Il est à noter que ce surnom comme le surnom des autres imams lui fut donné par le prophète lui-même : Jabir ibn Abdallah Al Ansari rapporte : « un jour j’étais assis avec le Prophète et il jouait avec Al Hussein (P), il (P) me dit : Un fils naîtra de cet enfant qui se nommera Ali (p) et au jour du jugement un annonceur criera ou est le seigneur des adorateurs (sayyid al sajjidîn) et ce fils se lèvera . De ce fils naîtra un Muhammad (p) si tu le rencontre salue le de ma part ».

 Sa générosité légendaire au bénéfice des pauvres et des indigents ne fut entièrement découverte qu’après sa mort tellement il fut discret dans ses largesses.

 Il eut à former beaucoup de docteurs en matière de connaissance du Coran et de l’Islam.

 Il est mort empoisonné le 25 du mois lunaire Muharram en l’an 95 après l’Hégire à l’âge de 57 ans. Il fut inhumé à Baqî à Médine. Et à l’instar de tous ses prédécesseurs, il désigna, avant de mourir, son successeur : son fils Muhammad Al Bâqir (p).


 

Quelques Paroles de l'Imam Ali Zayn al-Abidine (AS)

 -Faites attention à 5 genres de personnes avec qui vous ne devez jamais parler, ni les accompagner :

 -garde toi du menteur, il est comme un mirage, il te fais voir l'ami proche comme une personne lointaine et la personne lointaine comme un ami proche.

 -garde toi du pervers, il te trahi en contre partie d'un repas ou moins que cela.

 - garde-toi de l'avare, il t'abandonne lorsque tu as le plus besoin de lui.

 - garde-toi du sot, il veut te faire le bien mais il te fait le mal.

 - garde-toi de celui qui rompt le lien de parenté, il est maudit par Allah.

-Faites du bien à quiconque vous le demandes, s'il le mérite alors votre geste à sa place et s'il ne le mérite pas alors c'est vous qui aurez le mérite. Si quelqu'un vous insulte sur votre droite puis passe à votre gauche et vous demande pardon, acceptez ses excuses.

 

Retour

Revenir en haut de la page

ASSOCIATION ALGHADIR ISLAMIQUE    15, place du Général de Gaulle  93100 Montreuil